Conseils / Actus

Retour
Poudre-coloration-végétale.jpg
avant-après-cuivre.jpg
avant-après-brun.jpg
avant-après-blond.jpg
Poudre-coloration-végétale.jpg
avant-après-cuivre.jpg
avant-après-brun.jpg
avant-après-blond.jpg

Les idées reçues de la coloration végétale

 

 

La coloration végétale n’est pas une nouvelle mode, la démarche s’inscrit dans une réelle volonté de faire évoluer les pratiques à travers différents aspects, le respect de soi, du client et de votre environnement. Pour vous guider dans cette démarche, parfois floue, nous vous proposons de vous accompagner en répondant à quelques idées reçues sur la coloration végétale. 

 

1 - La coloration végétale ne couvre pas suffisamment bien les cheveux blancs !

 

Faux : il est possible de couvrir à 100% les cheveux blancs


La coloration végétale agit particulièrement bien sur les cheveux blancs. C’est sur cette teinte de cheveux que la coloration végétale est la plus variée. Vous pourrez couvrir l’ensemble des cheveux blancs de manière plus subtil en jouant avec une certaine transparence ou bien obtenir un résultat très couvrant grâce à la coloration végétale. Suivant la couleur choisie, une simple application voire plusieurs applications seront nécessaires afin d’atteindre la couleur souhaitée. 

 

 

 

2 - Les résultats en coloration végétale sont assez limités !

 

Faux : Les possibilités sont très nombreuses

 

La coloration végétale offre un panel de teintes très variées. Les possibilités sont infinies surtout pour les cheveux blancs ! Ils nous offrent un champ d’action très intéressant, en fonction de leurs dispositions nous allons même pouvoir les utiliser pour donner du relief tel un effet balayage !
Nous allons retrouver un large choix de couleurs : du blond au brun, des teintes aux reflets dorés, cuivrés, rouges, acajous... par contre les reflets trop froids/cendrés sont à éviter afin de garantir une bonne stabilité des pigments naturels
Également les reflets tels que le rose, le bleu, le violet ainsi que toutes ces teintes artificielles ne sont pas réalisables avec la coloration végétale.

 

 

3 - Les temps de pose sont très longs !

 

Vrai et Faux : le temps de pause nécessaire varie de 20 minutes à 1h30

 

Comme toute coloration, la coloration végétale nécessite un temps de pose. 
Avec un temps record de 20 minutes pour les blonds, notre temps moyen est très raisonnable, environ 40 à 50 minutes, ce qui n'a rien à envier aux autres types de coloration.
C'est pour les teintes très intenses tel que le rouge et les teintes foncées que le processus de coloration demande davantage de temps avec 1h30 de temps de pose. Cependant ces demandes ne représentent pas un gros effectif de la clientèle et pour les plus motivés le temps devient un véritable moment privilégié pour soi !

 

4 - Cela coûte plus cher !

 

Faux : Ce n’est pas comparable aux autres colorations 

 

Partant du principe que la coloration végétale apporte un réel soin à la chevelure, il ne peut y avoir une réelle comparaison avec tout autre type de coloration. 
Le temps de prise en charge, les soins prodigués, la tenue de la coloration ainsi que la qualité des cheveux sont véritablement sans équivalences. Contrairement aux colorations habituelles, ce principe de coloration permet de ne plus avoir recours à des tas de produits pour rétablir un semblant de qualité et donc plus de dépenses superflues !

 

De manière générale on pense souvent pouvoir comparer un service à un autre mais beaucoup d’éléments sont à prendre en compte : le secteur et le lieu, l’agencement et l’équipement, la qualité des produits et des prestations, le temps accordé aux services… c'est pour toutes ces raisons que chaque professionnel est en mesure d’appliquer les tarifs adéquats à ses propres critères.

 

5 - On ne peut pas éclaircir avec la coloration végétale !

 

Vrai : A moins d’avoir les cheveux blancs, impossible pour une chevelure naturellement brune d’obtenir un blond.

 

Respectueuse du cheveu, la coloration végétale agit par superposition de reflets, ce qui aura comme conséquence de gainer et protéger le cheveu, contrairement aux autres types de colorations qui fonctionnent en pénétrant et oxydant le cheveu et donc en l’affaiblissant par la même occasion.
Pour les cheveux naturellement foncés, il sera donc impossible d’éclaircir véritablement vos cheveux avec le végétal, elle permettra cependant d’apporter du reflet, de la brillance et de la profondeur à nos chevelures les plus brunes pour des nuances chocolatées !
Malgré tout, pour les chevelures moyennement foncées à clairs, en optant pour un reflet chaud il sera alors possible de faire illusion : l’apport de chaleur ensoleillera la chevelure et fera apparaître une teinte légèrement plus claire avec des nuances de caramels, miels…


Comme alternative au besoin de blondeur, le balayage à base d’argile ou autres décolorations sans ammoniaque pourront apporter une solution mais cela reste une action bel et bien chimique car seul l’apport d’eau oxygénée peut éclaircir. Toutefois dans un usage très raisonnée (éviter l’apport de chaleur, ne pas pousser trop loin l’oxydation…) et en veillant à l’utilisation d’un soin durable, tel qu’un bain de plantes (incolore ou tinctorial) pour soigner et refermer les écailles des cheveux, vous trouverez parfois une réponse des plus respectueuses accompagnée de la coloration végétale comme vernis de brillance !

 

6 - Une fois passé au végétal on ne peut plus revenir en arrière !

 

Faux : franchir le pas vers la coloration végétale est une vraie démarche mais il est possible de faire machine arrière. 

 

Une fois le cap de la coloration végétale franchi, il est tout à fait possible de revenir sur votre décision. Seulement, en aurez-vous réellement envie ? La coloration végétale s’inscrit dans une véritable démarche engagée
Un bon dialogue sur les possibilités, les limites, le coût, l’entretien et tout ce qui mérite d’être abordée lors du premier rendez-vous entre la cliente et le professionnel, vous permettra d’avancer sur un terrain mutuel clair et une relation de confiance. Cela évitera d’éventuelles déconvenues sur des attentes inatteignables dès le départ. 

 

7 - Les cheveux risquent de virer au vert !

 

Vrai et Faux : Certains pigments utilisés peuvent être vert, le temps de s’oxyder pour délivrer leur vrai couleur. 

 

La coloration végétale peut donner des reflets verts temporaires, le temps que les pigments s’oxydent et donnent le résultat final de la coloration. Ce processus naturel s’estompera au fil des heures, maximum 48h, jusqu’à ce que la nouvelle teinte totalement neutralisée apparaisse ! 
Cependant selon les pigments utilisés certaines actions chimiques peuvent révéler le vert des plantes ! Alors pour parer à cette mauvaise surprise, totalement évitable mais aussi souvent rattrapable, attention à ne pas utiliser d’indigos avec des envie de blondeur par-dessus !

 

8 - Après des années de chimie, le cheveu risque de ne pas bien prendre !

 

Faux : aucun problème avec une préparation efficace du cheveu et du cuir chevelu

 

Avant chaque coloration végétale, que ce soit sur un cheveu vierge comme sur un cheveu coloré chimiquement, nous conseillons la réalisation d’un masque à l’argile. Véritable purificateur, ce masque permet d’améliorer l’accroche des pigments sur la chevelure. Ce soin libère le cheveu et le cuir chevelu des diverses toxines et se révèle comme un excellent préparateur du cheveu

 

Convaincu par la coloration végétale ou encore en questionnement, contactez-nous pour de plus amples informations sur l’accompagnement dont vous pouvez bénéficier. 

06 32 75 28 52 Contact Facebook Rejoignez la Communauté